© 2017. Toute utilisation commerciale des textes et des articles de ce blog est interdite. Pour une utilisation non commerciale, merci de citer vos sources .

XIAHE 夏河 et le monastère de Labrang

22.02.2017

 

Xiahe, c'est le Tibet hors du Tibet, là - haut dans le Gansu. Cap sur cette province du nord de la Chine, pleine de promesses et de diversité mais à peine loin de chez nous : il nous a fallu attendre les vacances pour nous y rendre alors ... autant vous dire qu'on les attendait de pied ferme !

 

Le monastère de Labrang abrite quelques 2000 moines, alors toute la ville vit au rythme de sa communauté : point d'échoppes à touristes à Xiahe mais côté emplettes, un vrai choix de robes de bures ou de chaussures de moines, de yourtes ou de portes tibétaines en tissu brodé, de beurre de yack pour alimenter les cierges, de drapeaux à prières et j'en passe.

 

Côté yack justement, on en trouve aussi dans l'assiette et même dans le thé et bien dosé, un peu de beurre de yack dans la théière, c'est plutôt agréable. Goûtez - y d'une manière ou d'une autre, ça vous permettra d'en identifier l'odeur ... et de la reconnaître partout autour de vous, des habits des passants aux intérieurs des monastères, évidemment !

 

Xiahe, on a adoré parce que c'était très différent de tout ce qu'on avait déjà vu en Chine. On a vraiment eu l'impression de changer de pays. En somme, un beau dépaysement et ... un bon début de vacances pour qui commence son périple fatigué : regarder vivre les gens de Xiahe, c'est reposant.

On a passé des heures à regarder les gens, simplement.

Fascinés par le mouvement des pèlerins qui font tourner les moulins à prière, du matin au soir.

Fascinés par ces visages de montagnards à la peau tannée et burinée et par les coiffes des femmes.

Fascinés par ces Chinois qui préfèrent se dire Tibétains et qui parlent plus facilement le tibétain que le mandarin, d'ailleurs à Xiahe les enseignes sont doublées de caractères tibétains.

Fascinés par ces moines, hommes et femmes plongés tant dans la méditation que dans la modernité du monde.

 

Et aussi : les prairies de Sangke, un bout du monde accessible à vélo depuis Xiahe, peut-être dans un prochain article

 

En pratique ...

 

- Lanzhou – Xiahe (兰州 - 夏河), 4 bus par jour, 3h30 de trajet et 60 CNY, départ à la gare de bus sud (Lanzhou qiche nan zhan, 兰州汽车南站).

Prévoyez un peu de marge : il y a deux bus en début de matinée et deux autres avant 15h00.

 

- Sur place on a dormi à la Tara Guest House conseillée par le lonely planet, rustique mais excellent rapport qualité - prix (70 RMB la double sans sanitaire) et surtout ... la salle du café restaurant donne sur les moulins à prières, un poste d'observation de choix !

 

- Ce coin de paradis est quand même perché à 2900 m d'altitude, prévoyez une petite laine.

 

- Le monastère de Labrang est ... gratuit. Seules de petites parties sont payantes mais on a largement de quoi déambuler dans la partie gratuite, qui couvre la quasi - totalité du lieu.

 

- La cérémonie de la première photo a lieu à 11h, la réunion des moines sur les marches avant leur entrée et l'appel à la prière valent le détour.

 

Mise en garde

Xiahe vient de se construire une autoroute depuis Lanzhou et de se doter d'un aéroport, la ville construit également des infrastructures touristiques ... à quand une entrée payante et un tourisme de masse ? Vite, vite, allez à Xiahe !

 

 


 

Please reload

ARTICLES RECENTS
Please reload

ARTICLES ASSOCIÉS
Please reload

Vous avez aimé mon article ? Un clic pour faire connaître le blog !

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now