© 2017. Toute utilisation commerciale des textes et des articles de ce blog est interdite. Pour une utilisation non commerciale, merci de citer vos sources .

Le point sur … un week-end à la campagne, aux alentours de CONGJIANG 从江

04.05.2017

On avait envie depuis un moment d'aller enfin voir de près des célébrissimes ponts du vent et de la pluie : cap sur le sud du Guizhou.

C'est parti pour un vrai week-end à la campagne et à l'écart des foules, où on a beaucoup aimé les ponts mais plus encore, c'est des villages que nous sommes revenus conquis.

 

Architecture Dong

Le pont de Chengyang

Le plus célèbre pont du vent et de la pluie est celui du village de Chengyang, près de Sanjiang. Il paraît que c'est le plus grand, les images sont très impressionnantes mais … à vivre en Chine, les sites 5A nous rendent parfois frileux, nous avons donc décidé d'aller voir ailleurs.

 

Aux alentours de Congjiang

Tous les villages Dong (ou presque) construisent des ponts du vent et de la pluie, il y en a donc un peu partout dans la région.

Près de Congjiang, les ponts les plus imposants sont ceux de Gaozeng et Xiaohuang, ces deux villages comptent aussi de belles tours du tambour mais ne sont plus de petits hameaux aux constructions uniquement traditionnelles.

 

Les villages

En tant que villages, les plus petits, les plus authentiques et les moins visités que nous avons vus sont les villages Dong de Zhanli et Huanggang. C'est aussi ceux que nous avons préférés mais ils ne sont pas desservis par les transports en commun.

Les cinq hameaux Miao de Basha sont plus accessibles et, bien que plus visités, gardent toute leur authenticité. La zone est vaste, la vallée est cultivée en rizières et champs variés, les habitants ont encore un mode de vie traditionnel : se contenter de Basha ne serait pas forcément frustrant !

 

Le tourisme

Curieusement, cette zone du sud-est du Guizhou est extrêmement peu touristique, un vrai plaisir qui durera plus ou moins longtemps : le train rapide Guangzhou – Guiyang et la nouvelle autoroute désenclavent la région et la Chine développe le tourisme des minorités.

En attendant, les hôteliers peuvent se montrer plus ou moins dégourdis, tenez-vous le pour dit et préparez les idéogrammes des villages que vous voulez visiter.

 

En un week-end

Jour 1 : nous avons loué une voiture et visité Basha, Huanggang, Xiaohuang et Zhanli, c'était vraiment rapide, Basha aurait mérité une journée complète.

Jour 2 : comme nous logions à Gaozeng, nous y avons consacré une journée complète, ce qui nous a donné l'occasion de se promener un peu dans la campagne, ce qui serait possible et joli aux alentours de n'importe quel autre village.

 

Si on avait eu plus de temps et d'informations, l'idéal aurait été de passer une journée complète à Basha, soit en y logeant dès la veille au soir, soit en logeant toutes les nuits à Congjiang pour faire le trajet en minibus (environ 6 km) et ne pas avoir à louer une voiture pour deux jours.

 

On aurait alors pu visiter Huanggang, Xiahuang, Zhanli et Gaozeng le lendemain avec un chauffeur, voir laisser Gaozeng pour un hypothétique troisième jour puisqu'on peut s'y rendre en bus depuis Congjiang.

 

Entre septembre et mars, les Dong organisent des combats de buffles dans leurs champs, vous en verrez peut-être si vous avez de la chance, sinon … il faudra se contenter d'en regarder les peintures sous les ponts du vent et de la pluie.

 

Avec vraiment plus de temps, il y a à 80 km de Congjiang (2h30 de voiture, 3h de bus) des rizières complètement méconnues, on peut y passer la nuit et elles ont l'air magnifiques, ce sont les rizières de Jiabang (jiabang titian, 加榜梯田), qui s'étendent sur quelques 40 km² ... nous y sommes donc retournés : toutes les info ici.

 

Un voyage aussi court, c'est souvent un peu frustrant !

 

En pratique …

 

- Le train rapide Guangzhou (Nan) - Congjiang (ligne Guangzhou – Guiyang) parcourt la distance en 4h (180 CNY)

- La gare de train de Congjiang est à environ une demi-heure de la ville même, il y a des bus mais pas de taxi, nous sommes arrivés de nuit et nous avons pris un taxi clandestin pour 150 CNY (le prix normal a l'air d'être plutôt à 100 CNY mais de nuit au milieu de nulle part, on n'est pas vraiment en position de force pour les négociations).

 

- Il suffit de quelques mots de chinois ou d'une application de traduction pour se débrouiller et demander un chauffeur à votre hôtelier si vous logez hors de Congjiang. Sinon, je vous conseille de loger à Congjiang, qui reste une petite ville dont on sort facilement.

 

- Les hameaux de Basha sont accessibles en minibus depuis Congjiang, demandez à votre hôtelier où est l'arrêt de bus.

- Un bus de ville, le numéro 3, relie Gaozeng à Congjiang (un peu plus d'un par heure). Là aussi, demandez à votre hôtelier où est l'arrêt de bus.

 

- Xiaohuang, Zhanli et Huanggang ne sont pas desservis par les bus, il faut s'y rendre en voiture : 500 CNY la voiture pour la journée (on s'embourgeoise).

 

- Les villages sont proches les uns des autres mais les routes tortueuses : ne planifiez pas cinq villages en une demi-journée !

 

 

Please reload

ARTICLES RECENTS
Please reload

ARTICLES ASSOCIÉS
Please reload

Vous avez aimé mon article ? Un clic pour faire connaître le blog !

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now