© 2017. Toute utilisation commerciale des textes et des articles de ce blog est interdite. Pour une utilisation non commerciale, merci de citer vos sources .

FOSHAN 佛山, là où dansent les lions

26.06.2017

Foshan est à quelques stations de métro de Canton (Guangzhou 广州) ou à deux petites heures de bus de chez nous, tellement proche qu'il nous a fallu des éternités pour nous y rendre ...

 

On arrive en ville, le bus longe la rue songfeng (松风路), un alignement de boutiques qui donne le ton : devant nous défilent encens et offrandes, tambours et têtes de lion, … tout le nécessaire pour prier et faire danser les lions, c'est parti !

 

Lever à peine tardif mais qu'importe, on prend nos billets d'entrée pour visiter le temple des ancêtres (zumiao si, 祖庙寺).

Qui voyage en Chine passe son temps à visiter des temples, celui de Foshan est merveilleux, immense et très bien restauré, plein d'une fervente animation et bel exemple d'architecture lingnan.

 

Pour ne rien gâcher, on arrive pile – poil pour le kung-fu, juste avant la danse du lion.

Une demi-heure d'un spectacle qui enchante petits et grands, on appelle les lions au tambour, ils dansent, sautent, se dressent, tournoient, … un hommage jubilatoire à la spécialité de Foshan.

 

 

Juste à l'arrière du temple, on traverse la rue pour se trouver dans le quartier joliment restauré de Lingnan Tiandi, un autre bel exemple architecture Lingnan organisé en ruelles proprettes, certaines maisons sont ouvertes et présentent des petites muséographies, celle du cercle de poésie est une ancienne bâtisse coloniale à visiter, d'autres sont transformées en boutiques qui vendent des jolies chinoiseries, services à thé, habits traditionnels, …

On y a mangé chinois et japonais et le restaurant japonais nous a vraiment rappelé notre semaine à Tokyo, avec un menu de midi tout en simplicité dans un cadre paisible et soigné, une pause bien appréciée par cette journée de chaleur estivale.

 

Après le repas, on prend le bus pour Shiwan 石湾, à 3 km de Foshan : un petit village dont la spécialité est un certain type de céramique qu'on trouve dans tout le Guangdong, il est temps d'aller voir de près !

Le four (nanfeng guzao, 南风古灶) est encore en faible activité mais on a quand même vu une ou deux fournées. Enfin … on ne voit pas vraiment, les fours sont deux immenses cheminées de 32 mètres, couchées, ouvertes de portes à différentes hauteurs, par lesquelles les artisans entrent déposer les pièces dans le four. On en a vu une poignée à l’œuvre sans voir la cuisson à proprement parler.

À l'arrière des deux fours s'ouvre un autre petit quartier ancien où il fait bon se promener, avec quelques temples et potiers mais aussi des cafés et un petit musée de la céramique tout en chinois.
Honnêtement, je l'ai trouvé plutôt bien fait, j'ai compris plein de choses sans rien pouvoir y lire et puis … maintenant je sais que la poterie de Shiwan, ce n'est pas que des figurines émaillées un peu kitsch de l'opéra chinois ou le bestiaire assorti sur les frontons des temples.

 

Retour à Foshan pris en plein orage, on quitte la ville pour partir en direction de Kaiping 开平, cap sur le vieux village de Chikan 赤坎.

 

En pratique …

 

- Foshan est accessible en métro depuis Canton, arrêt Zumiao Temple pour être proche du temple des ancêtres

- Beaucoup de personnes visitent Foshan en une journée depuis Canton. Sans me paraître complètement impossible, je pense que c'est un peu la course : dormez sur place près du temple ou abandonnez Shiwan.

 

- L'accès au temple coûte 18CNY, l'accès au four de Shiwan coûte 17CNY, le billet combiné est à 35CNY

- Il y a trois spectacles de kung-fu et de danse des lions chaque jour, à 10h, 14h, 15h (d'abord le kung-fu, les lions à et demie) : si vous allez à Foshan, essayez de vous organiser en fonction.

 

- Le restaurant japonais : Koyama, une carte certes longue comme le bras avec des plats à tous les prix mais les menus du midi sont simples, bons et bien servis et coûtent autour de 60 CNY par personne.

 

- Pour aller à Shiwan, il faut monter dans le bus en face de l'entrée principale du temple, traverser la rue et prendre le 137, le 185c, le 101 ou le 109. Les bus s'arrêtent à shiwan nanfeng guzao (南风古灶) ou à taodou zhan (陶都站) (101).

- Pour le trajet retour l'arrêt de bus est au carrefour, en face à droite en sortant du four par l'entrée principale.

 

- La gare de bus est proche du centre, 15 CNY en tuk-tuk, demandez Foshan qiche zhan (佛山汽车站).

- Foshan – Kaiping (佛山-开平) : 1h30, 49 CNY, à Kaiping le bus arrive en centre-ville.

 

 

Please reload

ARTICLES RECENTS
Please reload

ARTICLES ASSOCIÉS
Please reload

Vous avez aimé mon article ? Un clic pour faire connaître le blog !

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now